De lourdes amendes requises contre une éleveuse opposée à l’abattage de ses canards

7 novembre 2018

Dans le procès de l’éleveuse de canards et du syndicat ELB (Euskal Laborarien Batasuna, équivalent de la Confédération paysanne au Pays basque), qui ont fait obstacle à l’abattage de 1.800 canards à Barcus (Pyrénées-Atlantiques), la procureure de la République de Pau, Cécile Gensac, a requis, lundi 5 novembre, des peines d’amende ainsi que de la prison avec sursis.

Pour le non respect des arrêtés ministériels et préfectoraux imposant l’abattage préventif de ses canards, l’éleveuse encourt trois amendes de 400 à 800 €. Pour avoir fait obstacle aux opérations d’abattage, fait qu’elle conteste, une peine de prison de trois mois avec sursis est demandée par le parquet. L’exploitation qu’elle dirige risque une amende de 5.000 € pour l’obstruction, 750 et 1.500 € pour le non-respect des arrêtés.

À l’encontre du syndicat ELB, Cécile Gensac réclame 10.000 € d’amende. « Il vient assumer, revendiquer et se satisfaire des actions menées, eh bien ! qu’il assume jusqu’au bout », a estimé la procureure.

« La procureure réclame de lourdes sanctions pour une action syndicale de lutte contre l’industrialisation de l’agriculture et pour sauvegarder nos pratiques, nos systèmes et nos savoir-faire », a réagi la Confédération paysanne dans un communiqué.

« Reste que les canards en question étaient sains, comme l’avaient confirmé des examens réalisés sur cette ferme. (…) Aujourd’hui, la responsabilité des transports d’animaux vivants dans les systèmes industriels dans la propagation de la grippe aviaire est avérée scientifiquement, contrairement à celle de l’élevage plein air et des systèmes “autarciques”. Autant d’éléments qui n’ont pas été pris en compte dans ce réquisitoire, sourd à la mobilisation citoyenne », poursuit le syndicat.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Grippe aviaire : le système industriel en est responsable, affirment les éleveurs fermiers


18 janvier 2019
En Suisse, des milliers de lycéens font grève pour le climat
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Le Défenseur des droits demande la « suspension » de l’usage des lanceurs de balle de défense
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Hamster d’Alsace : consultation sur le Plan national pour sa préservation
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
La caravane de l’Atomik tour en route pour un débat public alternatif sur le nucléaire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2019
La justice annule l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Le projet minier de la Montagne d’or inquiète l’ONU
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon au pilotage du grand débat national
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Les gendarmes ont levé le blocage des Gilets jaunes devant une usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2019
François de Rugy serait prêt à reculer sur la fermeture des centrales à charbon d’ici 2022
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Une infirmière devant la justice pour avoir peint quelques coquelicots
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
À Gap, deux « maraudeurs solidaires » haut-alpins condamnés
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Deux millions de personnes soutiennent l’Affaire du Siècle
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
En 2018, les Etats-Unis ont émis 3,4 % de CO2 de plus qu’en 2017
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Le gouvernement ne veut pas interdire le dioxyde de titane, pourtant proscrit par les députés
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2019
Champion des montages fiscaux, Lactalis ciblé par des paysans
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
19 janvier 2019
Radio Bambou : À la découverte des grands fonds marins
Chronique
18 janvier 2019
Glyphosate : la justice pourrait contraindre l’État à agir
Info
18 janvier 2019
En quoi consiste la Marche pour le Référendum d’initiative citoyenne ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture